samedi 19 juillet 2014

Position et gestes

Les dimensions de la zone de jeu n’ont rien de complexe.
La cible doit être suspendue de manière à ce que le centre du but se trouve à 1,73 mètres au-dessus du sol, en face de la ligne de lancer.
Dans le cadre des compétitions, la distance du lancer est matérialisée par une bande de bois au sol, appelée au Royaume-Uni "l’oche".
Le pas de tir est de 610 mm de large et de 38 mm de haut.
En dehors des compétitions, une simple ligne au sol sert souvent à définir la distance de lancer.
Celle-ci est habituellement de 2,44 mètres, encore que, dans les pubs, un certain nombre de variantes se pratiquent toujours.
 
 
La position et le geste
A l'opposé de bon nombre d'autres sports, aucun vrai cadre technique n'est préconisé pour les fléchettes. En fin de compte, la seule chose qui importe est le résultat : à chaque joueur de l'atteindre à sa façon.
La position du joueur choisie doit offrir deux choses au joueur : un équilibre parfait et une immobilité inébranlable. Le moindre basculement, le plus petit balancement du buste ou des jambes au moment du lancer peut se traduire par une visée défectueuse.
Les positions classiques sont au nombre de trois.

 

t_stface.gif (1570 octets)

La référence ici est Tom Barrett, meilleur joueur au monde des années 1965, dont la position était une pure merveille. Il se tenait rigoureusement droit, on aurait dit une statue. Ses pieds, plutôt rapprochés l'un de l'autre, étaient perpendiculaires au pas de tir et à la cible. Au lancer, on ne décernait pas le moindre mouvement au niveau de son buste.
Cette position du joeur présente le risque d'une rotation autour du bassin et donc d'une dérive latérale de la flèche par rapport à la cible.


Le joueur place ses pieds parallèles au pas de tir, son épaule avant tournée vers la cible. Ainsi il peut porter son poids sur le pied avant (le pied droit pour un droitier) et se pencher vers la cible en lançant sa fléchette.
Cette position peut permettre de travailler la précision. En effet, les joueurs qui ont un lancer trop désordonné seront ainsi contraints de ne lancer qu'avec l'avant-bras.
 


Le pied avant vient se poser contre 
le pas de tir, à un angle d’environ 45°. Au moment du lancer, le pied arrière commence à décoller, seule l’éminence métatarsienne restant en contact avec le sol.
De nos jours, la position du joueur de face est devenue plutôt " vieux jeu ". Nous vous conseillons une version personnelle et décontractée de la " trois-quarts ". Quoi qu’il en soit, il demeure indispensable que votre position ne varie pas d’une fléchette à l’autre et qu’aucun balancement du buste n’accompagne le lancer. Il est capital d’adopter toujours le même emplacement par rapport au pas de tir. A quoi bon s’entraîner des heures durant depuis une position que vous n’allez pas conserver en jouant ?

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire